Les légendes internationales de l’OM

Publié le : 7 avril 2017
Catégories : Articles

De nombreux joueurs internationaux ont...


De nombreux joueurs internationaux ont revêtu le maillot olympien et y ont laissé une trace profonde. De Gunnar Andersson à Mamadou Niang en passant par Rudi Völler ou Carlos Mozer, il serait impossible de tous les nommer. Nous vous en avons sélectionné quatre qui de par leurs exploits sur les terrains resteront à jamais dans la mémoire collective marseillaise.

 

Josip Skoblar (1966/1967 puis 1969/1975)

210 matches, 151 buts. Le décor est planté. Joueur yougoslave, Josip Skoblar arrive à Marseille sous la forme d’un prêt pendant une saison durant laquelle il parvient à inscrire 17 buts et à gagner le cœur du public marseillais. Il reviendra une année plus tard pour littéralement mettre le feu au stade Vélodrome. Trois fois meilleur buteur du championnat de france (1971,1972 et 1973), « l’Aigle Dalmate » comme il était surnommé sera champion de France en 1971 et 1972, vainqueur de la coupe de France en 1972 et du Soulier d’Or européen en 1971 avec ses 44 buts inscrits.
Légende vivante à la technique impressionnante des deux pieds, un jeu de tête abouti et un vrai caractère de compétiteur, il forçait l’admiration de tous.

Abédi Pelé (1987/1988 puis 1990/1993)

Avant d’être connu comme étant le père d’André et Jordan Ayew, il a été le joueur qui a déposé le ballon sur la tête de Basile Boli à Munich lors de la finale de la ligue des champions victorieuse un soir de mai 1993. Mais aussi un magicien membre de la triplette magique avec Papin, et Waddle. Recruté alors qu’il portait les couleurs de Mulhouse en deuxième division, il est prêté 2 saisons à Lille (les clubs de Première Division n’avait alors droit qu’à 2 étrangers, places occupées par K.H Forster et Klaus Allofs) avant de s’emparer du numéro 10 à son retour à l’OM. Il remportera trois années consécutivement le titre de ballon d'or africain en 1991, 1992 et 1993

Didier Drogba (2003/2004)

Après avoir brillé sous le maillot guingampais lors de la saison 2002/2003, Didier Drogba rejoint l’Olympique de Marseille à l’été 2003. L'attaquant y passe une saison pendant laquelle il se révèle comme l'un des plus grands attaquants européens du moment. Il inscrit 19 buts en championnat, dont une reprise de volée qui se loge dans la lucarne face à Montpellier, élue « plus beau but de l'année » lors de la cérémonie des trophées UNFP, et onze buts en Ligue des champions puis en Coupe de l'UEFA. Le club atteindra la finale de cette dernière, disputée en mai 2004, et perdue face au Valence CF.

Chris Waddle (1989-1992)

En 1989, Bernard Tapie obtient le transfert de Chris Waddle à l'Olympique de Marseille pour près de 45 millions de francs (environ 7 millions d'euros), une somme considérable pour l'époque (3e plus gros transfert de tous les temps à l’époque derrière ceux de Diego Maradona au Napoli et de Ruud Gullit à l'AC Milan). Arrivé dans un relatif anonymat il explose à l'automne 1989 et l'Anglais est définitivement adopté par les supporters marseillais qui aiment son jeu, son sens du spectacle et du dribble. Il fut l'un des premiers gauchers de l'histoire du football à s'épanouir sur l'aile droite, désorientant les arrières latéraux du championnat de France par ses dribbles chaloupés.
Il marque son but le plus célèbre le 20 mars 1991 à la 75e minute en quart de finale de la Coupe d'Europe des clubs champions contre l'AC Milan ce qui qualifie Marseille pour les demi-finales.
Dans une équipe constellée de vedettes françaises et internationales, il remporte trois championnats de France consécutifs de 1990 à 1992 et participe aux parcours européens de l'OM, dont la finale de Coupe des champions perdue en 1991.


Ajouter un commentaire